Comment developper votre capital immatériel ?


Icelab est l’entité de D2SI dont le rôle est d’accompagner les DSI dans le développement de leur capital immatériel

Nous travaillons sur la culture des DSI, les savoir-faire différenciateurs, la capacité à prendre conscience des ruptures sociales et technologiques, à intégrer l’innovation et à s’organiser en conséquence.
Nous aidons les DSI à concrétiser leur vision.


Icelab est mandaté sur ce type de problématiques :

  • Comment aborder les sujets disruptifs (ex : Cloud public ...)
  • Quelle organisation et gouvernance sur le Cloud ?
  • Roadmap DevOps
  • Retour d’expérience sur les nouveaux sujets (Ex : Migration Cloud, transformation DevOps …)
  • Audit de maturité digitale
  • Impact du digital sur le SI
  • Stratégie technologique et innovation
  • Evangélisation

Ces différents sujets demandent d’aborder des questions structurantes et de soulever des sujets de fonds

Apprendre dans un environnement en forte évolution et en accélération


Les cycles technologiques sont de plus en plus courts et les méthodes de travail évoluent en profondeur. Nous devons adapter nos modes d’apprentissage pour être capable d’appréhender les sujets, se forger une opinion et monter en compétence rapidement. L’apprentissage devient une activité clé qui se pratique en continu et qui doit être la plus fluide possible.

Icelab propose des outils d’apprentissage qui privilégient le learning by doing : GameDay, Crash Course, Hackathon, BYOP, mélangeant une approche très concrète et la théorie. Au delà des sujets traités et de leur maîtrise, un des objectifs clé est que la capacité d’apprentissage devienne une compétence en soi.


Comment se désautomatiser ?

L’automatisation ne concerne pas que la technologie. Elle nous concerne également. Or lors de changements culturels importants comme c’est le cas actuellement, se désautomatiser est indispensable


"Nous sommes dans une ère d’automatisation : celle des machines et des technologies. Entrer en compétition avec les machines, c’est s’assurer d’une défaite à terme
(cf les récents “exploits” de la machine AlphaGo au jeu de go). Comme nous serons toujours plus chers et moins performants que la machine, la question que nous devons nous poser à l’heure de l’automatisation (et de la robotisation) est la suivante : que signifie être humain dans une entreprise et la société plus largement ? Qu’apporte-t-on en terme de valeur ajoutée et dans quel domaine ? Pour y répondre, nous devrons peut-être apprendre à perdre certains de nos automatismes…"



Comment intégrer les enjeux d’innovation et d'industrialisation dans l’organisation ?

Chaque organisation doit trouver un équilibre entre innovation permanente et besoin d’industrialisation. Icelab, en tant qu’incubateur, propose d’accompagner la création d’espaces d’innovation, où l’on peut à parts égales expérimenter et mettre en place de façon itérative les normes et process.


Comment intégrer les technologies disruptives ?

Les nouvelles technologies sont disruptives car ancrées sur des schémas culturels très différents de l’existant. Le Cloud a par exemple complètement transformé les modèles financiers des DSI, qui sont passées d’une logique d’investissement et d’amortissement à une tarification à l’usage. Leur adoption et leur utilisation à pleine puissance est un enjeu technologique mais aussi culturel.

Nos formations "Quick Start"


BLOG

Les derniers articles à propos d'Icelab

AUTOMATISER LES MACHINES, DÉSAUTOMATISER LES ESPRITS

4 Mai, 2016 Icelab

Près d’une offre d’emploi actuelle sur quatre correspond à un métier qui aura été automatisé d’ici 2035, d’après une étude menée par Adzuna. L’automatisation fait la une des médias, souvent pour cristalliser les inquiétudes quant à l’évolution du marché de l’emploi, mais également pour souligner comment l’automatisation peut être facteur d’innovation et de progrès. L’automatisation est en effet autant porteuse de menaces que d’opportunités : c’est une véritable mutation sociétale qui s’engage.

ET SI LE DESIGN THINKING POUVAIT CONTRIBUER À DE MEILLEURES SOLUTIONS IT ?

9 Mars, 2016 Icelab

Connaître les besoins de son client suffit-il à concevoir une solution et à le conseiller efficacement ? Dans le métier du conseil en IT, la réponse à une demande client se fait souvent par l’analyse du besoin, qui sera ensuite traduit en spécifications, prototype, etc. Mais aura-t-on réellement répondu au problème du client, ou uniquement traité un symptôme ? D’où l’intérêt d’une approche comme le design thinking, pour trouver des solutions pérennes, simples et répondant aux besoins réels, exprimés ou non, de son client.

Poke


Nous restons à votre écoute pour toute question ou demande supplémentaire.